recherche
Mercredi
Jeudi
Vendredi
Webcam
>

Alzheimer: Quand Martigny s'engage - Rapport

Les projets

  • Conférence « Alzheimer, quelques clés de compréhension » :Une action de prévention et de sensibilisation, via la conférence a été proposée.  La fréquentation de lieux parmi lesquels les cafés, les magasins ou encore les bus  peuvent conduire à des situations stressantes pour les personnes souffrant d’Alzheimer. Au cours de cette conférence, divers intervenants ont pris la parole : Marie-Antoinette Kaesermann (infirmière CMS Martigny et Régions), Régine Vouilloz (infirmière clinicienne en gérontologie), Megan Fellrath (infirmière CMS Martigny et Régions), Marie-Anne Sarrasin (fondatrice du « Foyers de jour les Acacias » et présentatrice de la méthode de validation), Joëlle Aymon Graf (infirmière en psychiatrie au « Foyer de jour les Acacias ») et Catherine Poidevin (directrice     « Foyer de jour les Acacias »).

Dans cet esprit, la conférence était destinée à la police municipale, aux commerçants de la Ville de Martigny, aux conducteurs de bus ainsi qu’à toutes les personnes intéressées par ce sujet. En tout, quelque 70 personnes ont fait le déplacement. Cette matinée leur a permis de transmettre des clés de compréhension aux attitudes à adopter face aux personnes touchées par la maladie d’Alzheimer (maladie, symptômes, évolution, appréhension de la maladie, exemples concrets).

  • Visite culturelle de la Ville et visite de l’exposition « Paysages oubliés : regards sur la plaine » au Manoir de la Ville de Martigny. Nous avons constaté que les personnes souffrant d’Alzheimer ou de maladies apparentées ont peu d’opportunités de profiter des activités culturelles, notamment sous prétexte de ne garder aucun souvenir. Céline Roduit Arlettaz, déléguée sociale de la Ville, Catherine Poidevin, directrice du Foyer de jour les Acacias ainsi que le Service culturel ont organisé une balade culturelle à travers Martigny. 31 personnes y ont participé, dont 12 personnes malades, 8 proches aidants et 11 accompagnateurs.
  • Une comédie dramatique « Le Père » de Florian Zeller, mise en scène par Léonard Arlettaz, la troupe Lez’Arts Scenic ainsi que le Foyer des Acacias. « Le Foyer de jour les Acacias » a proposé une pièce de théâtre touchante sur la vieillesse, la maladie d'Alzheimer ainsi que la dépendance. Un moment tantôt drôle, tantôt émouvant, surprenant et interrogateur. Le spectateur s’est senti concerné, confronté aux choix difficiles qu'Anne (interprétée par Élisabeth Goumand) devait faire pour son père (joué par Gérald Lugon Moulin), troublé par les changements de décors et de personnages. La pièce de théâtre a attiré plus d’un millier de personnes.

La maladie d’Alzheimer c’est quoi ?


C’est un processus neurodégénératif des cellules du cerveau entrainant principalement la perte progressive et irréversible des fonctions mentales. Bien que ces troubles touchent principalement les personnes âgées, ils ne sont pas une composante normale du vieillissement.  L'activité physique, l'alimentation saine, l'arrêt du tabac ou l'entraînement mental diminueraient les risques d’être atteint de la maladie d’Alzheimer.

Nous avons constaté que les personnes souffrant d’Alzheimer ou de maladies apparentées ont peu d’opportunités de profiter des activités culturelles, notamment sous prétexte de ne garder aucun souvenir. Une balade culturelle à travers la Ville de Martigny comptant 31 personnes dont 12 personnes malades, 8 proches aidants et 11 accompagnateurs, coordonné par Céline Roduit Arlettaz et Catherine Poidevin, directrice du « Foyer de jour les Acacias », en collaboration avec le service culturel de la Ville de Martigny et l’école ECG de Martigny, s’est déroulée avec succès.

Mécanisme

  • Niveau extracellulaire, formation de plaques
  • Niveau intracellulaire, l'accumulation de protéine Tau

L’évolution de la maladie
La maladie évolue plus ou moins vite, allant des petits oublis du quotidien, à la désorientation, voire au mutisme. L’intensité et l’augmentation des troubles entrainent finalement une perte d’autonomie et une dépendance pour les actes de la vie quotidienne, tels que s’habiller, se nourrir ou se laver.

Communication

 

La communication avec les personnes atteintes par la maladie d’Alzheimer est souvent biaisée par les troubles. Il est alors primordial d’adapter son langage et son comportement afin d'entrer en communication avec elles. En effet, la communication non-verbale, tels que le regard ou le toucher sont des éléments importants et peuvent aider à faire passer un message. Cela ne sert à rien de conforter la personne à ses troubles, cela ne fera que les exacerber. Il faut parfois réussir à faire diversion, orienter la personne vers un nouveau stimulus pour la détourner d’une idée fixe ou d’une action non adaptée. Selon l’atteinte, la personne sera capable d’imiter vos mouvements, montrez-lui alors l'exemple. Mais surtout, que vous soyez atteint par la maladie d'Alzheimer ou que vous soyez proche aidant, ne restez pas seul avec vos interrogations, vos craintes ou vos difficultés.  Des professionnels sont là pour vous accompagner au mieux. La prévention et le dépistage précoce permettent de se préparer aux étapes inévitables de l'avancée de la maladie.


Quelques chiffres

  • En Suisse : 150’000 personnes touchées par la maladie
  • En Valais : 6’000 personnes touchées par la maladie
  • D’ici 2050 : 315’400 personnes seront atteintes par l’Alzheimer
  • 60% des personnes atteintes par la maladie vivent à leur domicile

Source : Alzheimer Suisse 2022

Un vrai défi pour notre société, tant humainement que financièrement.



Adapter notre regard

Le regard que nous portons sur la personne malade a une importance essentielle. Changer notre regard et adopter une attitude positive envers la personne renforcent son estime d’elle-même, préserve sa dignité et son statut d’être humain.

Ne pas la juger, la respecter, la laisser faire des choix sans l’infantiliser, reconnaître son potentiel, l’encourager, éviter de la mettre en échec, valoriser ses réussites et se concentrer sur ses capacités préservées.

Rejoindre la personne où elle se trouve, ressentir et apprécier l’instant présent, se focaliser sur ces bribes de bonheur, la réconforter dans les petites choses de la vie. Une attitude accueillante et compréhensive à leur égard permet de désamorcer une situation de tension.

Pour parvenir à cette attitude positive et pour pouvoir changer notre regard, il est nécessaire de connaître la maladie et son fonctionnement mais aussi de comprendre ce que la personne malade peut ressentir ou vivre.

Partenaires

C’est la première fois qu’une ville du Valais romand s’associe à des partenaires sociaux pour sensibiliser le public à la maladie d’Alzheimer, une maladie qui préoccupe notre société. Ce projet est le fruit de la collaboration entre la Ville de Martigny par la déléguée sociale Céline Roduit Arlettaz, le Foyer de jour Les Acacias par Catherine Poidevin-Girard et le CMS de Martigny & Régions par Florence Meister.

La Ville de Martigny
s’engage au travers de sa déléguée sociale à traduire les orientations politiques en programme et plans d’actions. Elle développe et coordonne la stratégie communale avec l’ensemble des partenaires en soutenant les actions et projets qui participent au développement de la Ville et de sa population.

Le foyer de jour Les Acacias
est la première structure de soins de jour en Valais qui a accueilli spécifiquement des personnes présentant des troubles cognitifs de type Alzheimer à différent degrés. Les conséquences de la maladie amènent une perte progressive des aptitudes cognitives, psychologiques et sociales. Le foyer de jour a pour buts notamment de favoriser l’autonomie pour permettre le maintien à domicile et d’offrir un soutien et du répit aux proches aidants.

Le Centre médico-social Martigny et Régions
assure l’organisation, la coordination et la réalisation des soins, de l’aide à domicile, de la consultation parents-enfants, du soutien aux proches aidants, des services de prévention et de promotion de la santé, ainsi que du bon fonctionnement des services sociaux. En tant que prestataire mandaté par l’Etat du Valais et les seize communes de la région, le CMS propose ses services à plus de 65 000 habitants rayonnant autour de ses trois sites de Martigny, Entremont et Saxon.

Guillaume Mayor
 « Guyomsk », bédéiste illustrateur indépendant, s’est illustré dans différents fanzines et magazines de microéditions puis dans le Journal de Sierre. Il partage sa passion de la Bande Dessinée et l’enseigne dans les écoles primaires du Valais.

Contacts

 

  • Ville de Martigny                                www.martigny.ch                Contacter
  • Foyer de jour les Acacias                 www.foyerlesacacias.ch   
  • CMS de Martigny et Régions          www.cms-martigny.ch      
  • Proches aidants Valais                    www.proches-aidants-valais.ch    
  • Croix-Rouge Valais                           www.croix-rouge-valais.ch             

Pour 1 personne malade = entre 1 et 3 proches aidants impliqués

 




Administration municipale de Martigny Secrétariat Général Hôtel de Ville 1 Case postale 176 CH-1920 Martigny Tél. : 027 721 21 11 Fax : 027 721 22 12 Contacter la ville de Martigny
Horaires d'ouverture du Greffe municipal
du lundi au vendredi
07h30 - 12h00
13h30 - 17h30
Merci de respecter les précautions sanitaires
Horaires d'ouverture de l'Accueil Citoyen
du lundi au vendredi
09h00 - 12h00
15h00 - 18h30
Merci de respecter les précautions sanitaires
By continuing to browse this site, you agree to the use of cookies to improve your user experience and to provide website statistics.
Read the legal notice ok