recherche
Dimanche
-2°
Lundi
Mardi
Webcam
>

Turner – The Sun is God

Le plus jeune artiste jamais élu à la Royal Academy, reconnu comme le plus grand paysagiste de la période romantique en raison de sa maîtrise de la lumière, de la couleur et de l’atmosphère, Turner, né en 1775 à Londres, signe à l’âge de 12 ans ses premiers dessins, surtout des copies d’après d’autres artistes.

Admis à l’école de la Royal Academy en 1789, il suit d’abord les cours d’après l’antique puis ceux d’après le modèle vivant jusqu’en 1793. Cette même année, il reçoit un prix de la Royal Society of Arts pour le dessin et le paysage.

Il voyage en Grande-Bretagne, en France, en Suisse. Ses nombreux déplacements contribuent largement à son inspiration. Turner rencontre rapidement le succès, surtout grâce à l’aquarelle, première technique dans laquelle il s’exprime et qui permet d’affirmer en un instant la trace d’un rayon de soleil ou d’un orage.

Sa virtuosité se voit couronner en 1802 par son élection comme membre à part entière de la Royal Academy. Londres et la Tamise se révèlent des thèmes récurrents mais de ses innombrables voyages en Grande-Bretagne, en Europe et dans les Alpes il signe une œuvre colorée, dont l’exubérance chromatique se mêle à l’alchimie de la lumière.

Ce précurseur du paysage romantique et de l’impressionnisme, à la vie secrète, s’éteint en 1851 et, selon son désir, est enterré dans la crypte de la cathédrale Saint-Paul.

Les cimaises de la Fondation accueillent une seconde fois les chefs-d’œuvre de Turner de la Tate. David Blayney Brown signait en 1999 une remarquable exposition : Turner et les Alpes et remportait un grand succès. 24 ans plus tard, il assure à nouveau le commissariat de cette exposition proposant plusieurs thèmes illustrés par les huiles, les aquarelles et les gouaches de cet illustre artiste dont l’œuvre oscille entre romantisme et impressionnisme. Parmi toutes ces techniques, la sélection démontre à quel point l’aquarelle joue un rôle capital dans sa manière de capturer l’intensité des forces de la nature avec une expressivité inégalée.

Mémoire, imagination et synthèse. Les voyages que Turner entreprend en Grande-Bretagne et en Europe se révèlent une source d’inspiration inépuisable pour ses peintures de paysages. Les croquis réalisés en plein air constituent une source qui alimente ses dessins et ses aquarelles réalisés en atelier. Il les agrémente de récits mythologiques ou historiques pour créer des paysages spectaculaires où l’imagination le dispute à la mémoire. Turner n’a jamais visité la Grèce, et pourtant certains tableaux reflètent avec justesse son atmosphère à la fois fantastique, son ciel éclatant et ses dieux solaires. Dans ce premier thème, on peut admirer l’aquarelle et la gouache sur papier de Turner illustrant : Le Pont du Diable et les gorges de Schöllenen, mine de plomb, aquarelle et gouache fondée sur des étude slors de la visite de Turner en Suisse. Il entend parler de cette gorge vertigineuse désarmant celui qui s’h

Date: 03.03.2023 - 25.06.2023 10:18
Adresse Fondation Pierre Gianadda
Localité 1920 Martigny
Site web https://www.guidle.com/fr/evenements/martigny/turner-the-sun-is-god_AtCBtcJ
Retour à la recherche
Administration municipale de Martigny Secrétariat Général Hôtel de Ville 1 Case postale 176 CH-1920 Martigny Tél. : 027 721 21 11 Fax : 027 721 22 12 Contacter la ville de Martigny
Horaires d'ouverture du Greffe municipal
du lundi au vendredi
07h30 - 12h00
13h30 - 17h30
Merci de respecter les précautions sanitaires
Horaires d'ouverture de l'Accueil Citoyen
du lundi au vendredi
09h00 - 12h00
15h00 - 18h30
Merci de respecter les précautions sanitaires
By continuing to browse this site, you agree to the use of cookies to improve your user experience and to provide website statistics.
Read the legal notice ok