Prévention

Martigny mène des actions de prévention environnementale, comme la lutte contre le moustique tigre, la sensibilisation aux piqûres de tiques et le contrôle des plantes envahissantes. Ces initiatives visent à protéger la santé des habitants et la biodiversité locale.

Lutte contre le moustique tigre

Apparu en 2019 sur le territoire cantonal, le moustique tigre se propage petit à petit sur le territoire (Monthey, Collombey-Muraz, Brig-Glis). Le Canton du Valais a instauré un programme de surveillance et de lutte contre cet insecte porteur de maladies exotiques (zika, dengue, chikungunya,…).

Pour freiner l’expansion du moustique tigre en Valais, la population est invitée à:

  • Eliminer tous les récipients pouvant recueillir de l’eau stagnante (pots de fleurs, soucoupe, arrosoirs, bidons, etc.)
  • Signaler toute présence suspecte sur le site www.moustiques-suisse.ch

Comment identifier un moustique tigre:

  • Moustique actif en journée, contrairement aux espèces indigènes
  • Il se trouve dans les zones habitées
  • Sa longueur est d’environ cinq millimètres
  • Il porte une ligne blanche sur le thorax
  • Ses pattes sont zébrées de noir et de blanc

Si vous voulez en savoir davantage sur le programme de lutte et de surveillance de l’Etat du Valais, cliquez ici.

Se prémunir contre les piqûres de tiques

La borréliose de Lyme et l’encéphalite à tiques (ou méningo-encéphalite verno-estivale, MEVE) sont des maladies qui peuvent survenir après une piqûre de tique, si cette dernière n’est pas correctement traitée. Pour s’en protéger, il existe plusieurs possibilités:

  • Après chaque balade, contrôler attentivement son corps et ses vêtements ainsi que ceux de vos enfants
  • Avoir un kit anti-tiques (pincette pointue) ainsi qu’un spray répulsif à asperger sur les habits et la peau avant chaque randonnée
  • Porter de préférence des vêtements longs qui recouvrent la peau
  • Emprunter des chemins balisés
  • Il est recommandé de se faire vacciner dès l’âge de six ans pour les personnes habitant ou séjournant dans les régions à risque d’encéphalite à tiques

L’application gratuite pour smartphone “Zecke-Tique” vous donnera toutes les informations utiles (carte der régions à risque, comment retirer tique correctement, etc.).

Le Canton du Valais a, lui aussi, une page dédiée aux tiques et aux mesures à prendre pour éviter toute piqûre.

Pour rappel, les tiques vivent au sol dans la basse végétation. Bien qu’elle aspirent du sang sur n’importe quelle partie du corps, elles sont particulièrement friandes du creux des genoux, des aisselles, de l’intérieur des cuisses, du crâne, des oreilles et du cou.

Se débarrasser des plantes envahissantes

La Ville de Martigny accorde une grande importance à la lutte contre les néophytes envahissantes. Le Service cantonal des forêts, des cours d’eau et du paysage (SFCEP), en collaboration avec la Municipalité, invite les habitants à participer aux efforts visant à contrôler la propagation de ces espèces exotiques sur le territoire communal.

Des brochures informatives sur les plantes nocives présentes à Martigny sont disponibles aux guichets des Services municipaux et à l’entrée de la déchetterie du Verney.

Déclaration de consentement aux cookies
En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies pour améliorer votre expérience utilisateur et réaliser des statistiques de visites. Vous pouvez personnaliser l'utilisation des cookies à l'aide du bouton ci-dessous.
Mes préférences